La "retirada" vue du côté franquiste
NAGIOS: RODERIC FUNCIONANDO

La "retirada" vue du côté franquiste

Repositori DSpace/Manakin

La "retirada" vue du côté franquiste

Mostra el registre complet de l'element

Visualització       (531.7Kb)

Exportar a Refworks
    
Sánchez-Biosca, Vicente Perfil
Aquest document és un/a capítol, creat/da en: 2010
Parmi les images que la guerre d'Espagne a légué à l’iconographie de la détresse humaine, les images de la ‘Retirada’ ont une place d’honneur. Ces images se sont fixées dans la mémoire d’Occident comme des icônes qui éveillent l’empathie chez le spectateur Les actualités filmées françaises ont contribué de manière décisive à dresser cette imaginerie et ces plan ont migré autant en synchronie qu’en diachronie. Or, la propaganda franquiste dut contrecarrer l'effet des images qui semblaient tout naturellement accuser les nationalistes. Absent depuis 1939, le motif et les plans de la retirada reviennent dans le cinema espagnol au fil des années cinquante. Ce texte porte son analyse sur deux films (Rostro al mar, 1951, et Dos caminos, 1953) qui ont reformulé la vie des icônes de la Retirada.

    Sánchez-Biosca, Vicente, "La "retirada" vue du côté franquiste" en La retirada en images mouvantes sous la direction de Michel Cadé, Cinémathèque euro-régionale. Institut Jean Vigo, Trabucaire, 2010, ISBN: 978 2-84974-108-5, pp. 121-134
distribuït sota llicència Creative Commons de Reconeixement-NoComercial 3.0 No adaptada

Aquest element apareix en la col·lecció o col·leccions següent(s)

Mostra el registre complet de l'element

Cerca a RODERIC

Cerca avançada

Visualitza

Estadístiques